Coup de blues à Kuala Lumpur

Nous avons atterri ce matin à Kuala Lumpur. Après presque 3 semaines de vacances en France, ça fait du bien de retrouver son chez-soi, ses petites affaires et la routine du quotidien. Ça va aussi faire du bien de détoxifier un peu l’organisme après cet abus de foie gras, viandes en sauce, fromages, charcuterie, bons vins, champagne, chocolat, viennoiseries et spécialités bretonnes pur beurre (sinon c’est pas bon!)…

Albertine aussi était ravie de retrouver son univers… Après quelques minutes d’hésitation, elle a retrouvé ses jouets et sa chambre avec joie et surtout son doudou âne qui était resté garder la maison.

Les vacances sont passées très vite, nous avons bien profité de la famille (même si ce n’est jamais assez) et nous avons fait le plein de bon air marin!

Les gens qu’on aime, des assiettes bien remplies et plein de cadeaux au pied du sapin… Tous les ingrédients étaient réunis pour passer de belles fêtes et nous avons passé de belles fêtes mais…

(Oui, il y a toujours un “mais”…)

Le blues m’a frappée, le genre de coup de blues vraiment inattendu et soudain… D’un coup d’un seul, je ne veux plus vivre loin de la famille, d’un coup d’un seul, ils me manquent et pire que ça, j’ai l’impression de priver Albertine de ses papis et mamies, tontons et taties, cousines et grand-mamies… Voir Albertine découvrir sa famille comme si c’était la première fois par manque d’habitude m’a brisé le cœur et voir les papis-mamies si heureux et en même temps si tristes de savoir qu’ils devront à nouveau attendre 7 mois pour la serrer dans leurs bras et l’embrasser n’a pas arrangé les choses…

Jusque là, je n’avais jamais ressenti de peine à vivre si loin. L’envie d’aventure et de découverte était plus forte que le reste. On s’est éloigné un peu plus à chaque fois, je ne pensais pas que ce serait si difficile et encore moins que j’aurais envie de rentrer ou de me rapprocher un jour.

C’est d’autant plus dommage que j’adore la Malaisie et l’Asie du Sud-Est et qu’on a programmé plein de voyages et de week-ends pour cette année et qu’on est décidé à bien en profiter! J’espère juste que ce coup de blues ne va pas trop gâcher cette expatriation… La France ne me manque pas, je suis ravie d’en profiter à chaque fois qu’on rentre, je voudrais juste être plus proche de la famille, essentiellement pour Albertine. C’est important la famille et quand on a des enfants, on s’en rend vraiment compte. Beaucoup d’autres expats doivent partager mon sentiment. C’est un peu le revers de la médaille…

Il va peut être falloir revoir nos plans pour le futur… Mais en attendant, il faut défaire les valises!

10 thoughts on “Coup de blues à Kuala Lumpur

  1. Ne te laIsse pas aller ma fille ! C’est juste le retour de vacances. On a tous apprécié de vous voir et on appréciera encore plus la prochaine fois. Biz

    Like

  2. Oh oui que c’est dur la distance…Pareil pour moi, la NC ne me manque pas, mais la famille, oui!Cette année nous avons prévu d’y retourner pour présenter Ayu à toute la tribu, je pense déjà aux adieux déchirants 😦 Allez courage, et profitez à fond de la Malaisie!

    Like

  3. Je déteste ces moments où tu réinterroges toute ta vie, tous tes choix, où tu oublies les raisons qui t’ont fait bouger… On rêve toujours d’autre chose, et surtout de ce qu’on n’a pas. Quand d’autres t’envie, toi tu envies juste la mamie qui peut aller chercher sa petite fille à la crèche ! Bon déballage de valises et n’oublies pas que l’âne doudou sera toujours là pour te faire un gros câlin 😉 hihihi !

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s